Iai Do – Ken Jutsu

IAIDO – KEN JUTSU

 

Esprit Bûdo

Le Bûdo est l’expression profonde de la philosophie japonaise.
A la fois : Art, Philosophie, Discipline de vie, il trouve son expression dans la pratique des Arts Martiaux.

Bûdo veut dire Voie Initiatique du Chevalier, en quête de sagesse personnelle.
Ainsi la pratique assidue des arts martiaux, permet d’atteindre cette harmonie entre le corps, l’esprit et les forces de l’univers.

 

Historique

Le Bûdo fait son apparition au XIIè siècle, sous la forme de la  » Voie de l’Arc et du Cheval « , une discipline réservée à l’élite des Samouraï.
Ces derniers vont exercer leur corps, grâce à la pratique des arts martiaux, afin de développer leurs qualités physiques, morales et spirituelles et tendre vers une unification de leur être, vers la sagesse et la maîtrise de soi.

Au cours des siècles, de Grands Maîtres apparaissent et fondent des Écoles appelées  » Ryu « , qui ont chacune leurs méthodes d’initiation et leurs techniques de combat.

L’enseignement repose alors sur le secret : seul le maître en est détenteur et il ne le transmet qu’à son successeur, toujours choisi pour ses vertus.

Lorsque l’Empereur Meiji ouvre le Japon à l’Occident, en 1868, les arts martiaux sont montrés au grand public et leur succès est immense.

Ce qui était alors une Technique  » Jutsu « , devient une Voie de l’Esprit  »  » …

Le sabre japonais
 

Le Sabre n’est peut-être pas l’arme la plus ancienne du Japon, mais il était la plus raffinée. Durant plusieurs siècles,
il occupa une place prépondérante dans l’entraînement du Bushi.Le Nippon – to était appelé l’âme du Bushi, car il en était le symbole même.Le Bushi ne se séparait jamais de son sabre, il vivait et mourait pour lui. Le Sabre reliait intimement son être tout
entier à la question de vie et de mort, ce qui l’obligeait à transcender la conception classique de la vie et de la mort….

Cette lutte intérieure entraînait un changement d’attitude mentale et donnait au Sabre un double but : trancher toute opposition extérieure et intérieurement, trancher l’ego du Bushi, ce qui permettait « l’éveil spirituel ».

Le Sabre en est arrivé à symboliser un certain nombre de qualités morales.

Le Nippon – to évolua parallèlement aux différentes manières de l’utiliser et devint une des plus belles créations japonaises qui, liée à un art de combattre hautement élaboré, combinait beauté et utilité….

 

 

 

Explication Sommaire

Entre tradition et modernité, le Iai-do est l’art de dégainer le katana ; prestigieux sabre japonais ; pour si possible,
dans le même mouvement pourfendre l’adversaire, à l’instant précis où celui-ci vient seulement de formuler dans
son esprit, sa volonté d’attaque …

Le véritable Iai-do peut se définir à la fois comme un Art guerrier et comme un Etat d’Esprit !….

L’une de ses particularités est la recherche par le Pratiquant d’une efficacité martiale : Précision, Fluidité et Dépouillement du geste, tout en préservant un Esprit serein et une  » Attitude forte « , associés à une subtile gestion
des rythmes ….

Tout réside dans l’Intention, la Concentration et le Calme intérieur, puis dans l’exécution d’un geste  » unique  » et
sans concession, qui, pour le spectateur,  » ne porte que dans le vide  » …

 

 

 

A propos du Seitei Iai

En 1966, afin de développer une forme de iaï plus simple et plus facile à apprendre, un Comité de recherche de la Zen Nippon Kendo Renmei (ZNKR) s’est concerté et a codifié les orientations du iaïdo moderne : le Seitei Iaï qui va servir de base commune pour le développement international du Iaï-do.

Il se compose de 12 katas inspirés de Kata issus de divers Koryu …

1. Mae
2. Ushiro
3. Uke Nagashi
4. Tsuka Ate
5. Kesa Giri
6. Morote Tsuki
7. Sanpo Giri
8. Gan Men Ate
9. Soete Tsuki
10. Shiho Giri
11. Sô Giri
12. Nuki Uchi

Les  » Koryu  » ou  » Ecoles Anciennes « 
La plupart des Koryu comptent des dizaines de Kata regroupés généralement en trois niveaux de difficulté croissante :

Shoden pour les débutants,
Chuden pour les pratiquants confirmés,
Okuden pour les experts.

Même si l’histoire officielle du Iai-do tourne autour du l’Ecole Muso Shinden Ryu, il existe encore de nos jours un très grand nombre de Koryu.

 

Muso Shinden-Ryu (codification achevée entre 1930-1940 par Nakayama Hakudo Sensei) …

 

1ère série  : OMORI RYU : Choden

1     Shoatto
2.    Sato
3.    Uto
4.    Ataritov
5.    Inyoshintai
6.    Ryuto
7.    Junto
8.    Gyakuto
9.    Setchutoi
10.    Koranto
11.   Gyakute Inyoshintai
12.    Batto

 

2ème série  : ASEGAWA EISHIN RYU : Chuden

1    Yoko Gumo
2.   Tora No Issoku
3.   Inazuma
4.   Uki Guma
5.    Yamashita Oroshi
6.    Iwanami
7.    Uroko Gaeshi
8.    Nami Gaeshi
9.    Taki Otoshi
10.    Nuki Uchi

3ème série  : OKUDEN : Suwari Waza

1    Kasumi
2.   Sunegakoi
3.   Tozume
4.    Towaki
5.    Shiho Giri
6.    Tanashita
7.    Ryozume
8.    Torabashiri

: Tachi Waza

1    Yakizure
2.   Tsuredachi
3.   So Makuri
4.    So Dome
5.    Shinobu
6.   Yukichigai
7.    Sodesuri
8.    Moniri
9.    Kabezoe
10.   Uke Nagashi
11.    Itomagoi 1
12.    Itomagoi 2
13.    Itomagoi 3

 

Muso Jikiden Eishin Ryu
 

1ère série  : OMORI RYU : Seiza no Bu

1    Mae
2.   Migi
3.   Hidari
4.   Ushiro
5.   Yaegaki
6.   Uke Nagashi
7.   Kaishaku
8.   Tsuke Komi
9.   Tsuke Kage
10.    Oi Kaze
11.    Nuki Uchi

 

2ème série  : ASEGAWA EISHIN RYU : Tate Iza No Bu

1    Yoko Gumo
2.   Tora No Issoku
3.   Inazuma
4.   Uki Gumo
5.    Yamashita Oroshi
6.    Iwanami
7.    Uroko Gaeshi
8.    Nami Gaeshi
9.    Taki Otoshi
10.    Makkoo

 

3ème série  : OKU IAI : Tate Iza No Bu

1    Kasumi
2.   Sunegakoi
3.   Tozume
4.    Towaki
5.    Shiho Giri
6.    Tanashita
7.    Ryozume
8.    Torabashiri

: Tachi Waza

1    Yakizure
2.   Tsuredachi
3.   So Makuri
4.    So Dome
5.    Shinobu
6.   Yukichigai
7.    Sode Suri Gaeshi
8.    Moniri
9.    Kabezoe
10.   Uke Nagashi
11.    Itomagoi Sono 1
12.    Itomagoi Sono 2
13.    Itomagoi Sono 3
L’Entraînement
 

Aux premiers stades de la pratique, l’essentiel de l’étude du Iaï-do consiste en l’apprentissage, l’exécution et la répétition de techniques de bases, isolées ou enchaînées, de niveaux de difficultés variés : « Kihon »…

Par la suite, la compréhension et la prise en compte de certains « concepts », appliqués lors de la réalisation des diverses techniques, sont primordiales pour appréhender au mieux, les multiples formes de combat (ici appelées katas), symbolisant les combats que se livraient les Samouraïs …..

Ces  » katas  » permettent la transmission de l’ensemble des techniques d’une école.

KEN JUTSU

Apprentissage et perfectionnement dans l’étude des techniques au sabre …

Mises en situations diverses et applications avec Partenaire (s) ……

 

TENUE VESTIMENTAIRE
 

– Iaido gi (kimono spécifique pour le iaido) ou Kimono (type karaté noir)

– Hakama noir

– Obi (large ceinture) couleur noire

– Iai – to (sabre d’entraînement en alliage, non tranchant)

– et / ou Bokken (sabre en bois) avec saya (fourreau) plastique

– Ken mousse

– Genouillères

Date

 

Mardi  de 20h30 à 21h45

 

Niveau

 

tout niveau

 

Lieu

 

Zanshin Mugen Kan
Juste à l’entrée du complexe sportif
Marcel SAUVAGE, 4 Rue Victor HUGO,
à Notre Dame de BONDEVILLE

 


Date

 

Mercredi de 20h30 à 21h45

 

Niveau

 

tout niveau

 

Lieu

 

Zanshin Mugen Kan
Juste à l’entrée du complexe sportif
Marcel SAUVAGE, 4 Rue Victor HUGO,
à Notre Dame de BONDEVILLE

 


Date

 

Jeudi de 20h30 à 22h00

 

Niveau

 

réservé ceintures noires

 

Lieu

 

Zanshin Mugen Kan
Juste à l’entrée du complexe sportif
Marcel SAUVAGE, 4 Rue Victor HUGO,
à Notre Dame de BONDEVILLE

 


Date

 

Vendredi de 18h30 à 20h30

 

Niveau

 

réservé ceintures noires

 

Lieu

 

Zanshin Mugen Kan
Juste à l’entrée du complexe sportif
Marcel SAUVAGE, 4 Rue Victor HUGO,
à Notre Dame de BONDEVILLE

Comments are closed.